GTM-TN8BSFJ
Skip to main content
  1. Home >
  2. A propos de Fujitsu >
  3. News >
  4. Communiqués de presse >
  5. 2017 >
  6. Faute de réussir leur transformation digitale, les entreprises perdent en moyenne 555 000 euros à chaque échec de projet.

Faute de réussir leur transformation digitale, les entreprises perdent en moyenne 555 000 euros à chaque échec de projet.

Asnières Sur Seine, 30 octobre 2017
Résumé :
• Une enquête réalisée auprès de 1 625 dirigeants montre que les entreprises internationales ne parviennent pas à réunir les quatre éléments stratégiques nécessaires à la transformation digitale : les Personnes, les Actions, la Collaboration et la Technologie (PACT).
• 1 entreprise sur 4 a déjà vu l'un de ses projets digitaux échouer au cours des deux dernières années, pour une perte moyenne de 555 000 €.
• 7 entreprises sur 10 admettent manquer de compétences digitales, et 80 % considèrent ce déficit comme le plus grand obstacle à leur cybersécurité.
• 72 % confient que les projets digitaux « fantômes » constituent le seul moyen pour qu’une partie de leur organisation puisse significativement générer de l’innovation.
• 84 % des entreprises interrogées affirment que leurs clients souhaiteraient qu’elles soient davantage ancrées dans le monde digital, tandis que 71 % d’entre elles s’inquiètent de leur capacité à s’adapter à l'ère de l’Intelligence Artificielle.

Bien que les entreprises reconnaissent l'importance de la transformation digitale, les organisations à travers le monde rencontrent des difficultés à trouver le juste équilibre entre les différents éléments nécessaires à cette transformation. Sur les 1 625 dirigeants d'entreprise interrogés dans le cadre du dernier rapport de Fujitsu : The Digital Transformation PACT, un tiers (33 %) a déjà annulé un projet au cours des deux dernières années, pour un coût de 423 000 €. Plus d’un quart (28 %) a vu l'un de ses projets échouer pour une perte moyenne de 555 000 €. 84 % des entreprises affirment que leurs clients exigent qu'elles soient plus orientées vers le digital, et 71 % d’entre elles estiment être en retard sur la concurrence. Enfin, deux entreprises sur trois (66 %) pensent qu'elles perdront des clients au profit de leurs concurrents en raison de la transformation digitale.

Mettre en oeuvre la transformation digitale ne se résume pas à des avancées technologiques. Cette étude, commanditée par Fujitsu, analyse le positionnement des entreprises vis-à-vis des quatre éléments stratégiques nécessaires pour opérer cette transformation digitale, à savoir les Personnes, les Actions, la Collaboration et la Technologie (en anglais, PACT : People, Actions, Collaboration and Technology). Les entreprises reconnaissent l'importance d’opérer cette transformation digitale, et la majorité d’entre elles (46 %) a déjà mis en place des projets de transformation, tandis que 86 % planifient l'impact de la technologie sur leurs activités au-delà des 12 prochains mois. Cependant, ces entreprises rencontrent toujours des difficultés dans la mise en oeuvre des quatre piliers du PACT.
« La technologie peut être un véritable moteur de transformation, mais tirer le meilleur du digital exige davantage que des outils technologiques dernier cri », explique Duncan Tait, PDG, Corporate Executive Officer, SEVP et directeur des zones Amériques et EMEIA chez Fujitsu. « Bien que les entreprises reconnaissent aujourd’hui la nécessité d'adopter et de s'adapter à la technologie, des obstacles majeurs persistent, qui contribuent à des taux d’échec encore trop élevés, et aux coûts exorbitants qui leur sont associés. Pour concrétiser leur vision digitale, il est essentiel que les entreprises possèdent les bonnes compétences et les bons partenariats en termes de processus et de technologie. La rupture digitale fait évoluer à vitesse grand V le paysage commercial, et les entreprises ne peuvent se permettre d’échouer à cette transformation. »

Les Personnes
Si l’on étudie l’approche des dirigeants d’entreprise au sujet des personnes impliquées dans la transformation digitale, la grande majorité (90 %) reconnaît prendre des mesures pour développer l’expertise digitale. D’ailleurs, 70 % admettent un manque évident de compétences digitales au sein de leur entreprise. Par exemple, 80 % des entreprises interrogées déclarent que le manque de compétences est le plus grand obstacle à la lutte contre la cyber-criminalité. Et la question des compétences restera une problématique majeure dans les années à venir. En effet, 93 % des entreprises déclarent que le perfectionnement des compétences des employés sera essentiel au succès de leur entreprise au cours des trois prochaines années, tandis que 83 % estiment que l'Intelligence Artificielle transformera les compétences requises d'ici 2020.

Les Actions
Au sujet des processus et comportements nécessaires au succès de la transformation digitale, neuf dirigeants sur dix (90 %) affirment que leur organisation dispose d’une stratégie digitale clairement définie, tandis que 83 % d’entre eux restent confiants dans le fait que le reste de l’entreprise comprend de quoi il s’agit. Cependant, les trois quarts (74 %) indiquent que les projets entrepris ne sont souvent pas en ligne avec la stratégie commerciale globale, et 72 % affirment que la réalisation de projets digitaux « fantômes » constitue le seul moyen pour qu’une partie de leur organisation puisse significativement générer de l’innovation. Enfin, deux dirigeants sur trois (66 %) expliquent que le coût des échecs subis retarde leur processus de transformation digitale.

La Collaboration

Les dirigeants adoptent aujourd’hui des mesures positives en matière de collaboration. Une majorité d’organisations (63 %) entreprend ou a l'intention d'entreprendre des projets de co-création avec des partenaires, dont des experts technologiques (64 %) et des clients existants (42 %). Étonnamment, 79 % seraient même prêts à partager des informations sensibles dans le cadre de ces projets de co-création. Cependant, 73 % affirment qu'en l'absence de succès à court terme, ils mettraient rapidement un terme à leurs partenariats stratégiques.

La Technologie
En terme de technologie, les dirigeants d’entreprise prévoient de mettre en place une large gamme de systèmes. Au cours des 12 prochains mois, plus de la moitié d’entre eux prévoient d'introduire des solutions de cyber-sécurité (52 %) ou d’Internet des Objets (51 %). Le Cloud computing (47 %) et l'Intelligence Artificielle (46 %) suivent de près. Les dirigeants interrogés sont conscients de l’impact perturbateur de tout changement technologique, 86 % affirment d’ailleurs que leur capacité d'adaptation sera cruciale à leur survie au cours des cinq prochaines années. Cependant, 71 % s'inquiètent de la capacité de leur entreprise à s'adapter à des technologies telles que l'Intelligence Artificielle.

Duncan Tait poursuit : « L'introduction de nouvelles technologies dans une entreprise requiert toujours de trouver un équilibre. Le rythme de l'évolution technologique ne cessant de s'accélérer, l'équilibre n'a jamais été aussi important. Il ne suffit plus d'avoir les meilleurs appareils et applications sous la main : sans le talent et les compétences pour les utiliser, ils sont inutiles. Et le personnel le plus qualifié et le plus progressiste du monde ne pourra rien faire dans une culture d’entreprise qui étouffe toute démarche d’innovation. Aucune entreprise, indépendamment de sa taille, son influence ou sa puissance, ne peut espérer réussir seule dans le monde de demain. Ce n’est qu’en parvenant à un équilibre entre les quatre facteurs clés : Personnes, Actions, Collaboration et Technologie, que les entreprises pourront prospérer à l’ère du digital. »

Le rapport Fujitsu « The Digital Transformation PACT ») est disponible en téléchargement à l’adresse suivante : www.fujitsu.com/pact

Méthodologie :
Cette étude a été menée entre juillet et août 2017 par la société de recherche indépendante Censuswide. Dans ce cadre, 1 625 dirigeants de moyennes et grandes entreprises dans le secteur public, la finance, la vente et l'industrie ont été interrogés. Tous les répondants avaient déjà réalisé un projet de transformation digitale ou avaient exprimé leur volonté de le faire prochainement.
Représentation de de l'échantillon de l'enquête par pays :
• Australie : 153
• Chine : 150
• Finlande et Suède : 150
• France : 150
• Allemagne : 151
• Hong Kong : 50
• Irlande : 20
• Italie : 150
• Japon : 150
• Singapour : 50
• Espagne : 151
• Royaume-Uni : 150
• Etats-Unis : 150

Ressources en ligne

A propos de Fujitsu

Fujitsu est le premier fournisseur japonais de Technologies de l'Information et de la Communication (TIC) offrant une gamme complète de produits, de solutions et de services technologiques. Fujitsu emploie environ 155 000 personnes au service de ses clients dans plus de 100 pays. Nous combinons notre propre expérience et le potentiel des TIC pour construire, en partenariat avec nos clients, la société du futur. Fujitsu Limited (Bourse de Tokyo : 6702) affiche des revenus consolidés de 4 500 milliards de yens (40milliards de dollars US) pour l'exercice fiscal clos le 31 mars 2017. Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site : http://www.fujitsu.com

A propos de Fujitsu EMEIA

Fujitsu permet à ses clients de capitaliser en toute confiance sur les opportunités offertes par le numérique, notamment en les aidant à trouver le juste équilibre entre du matériel informatique robuste et l’innovation numérique. Fujitsu est une entreprise leader sur le secteur des technologies de l'information et de la communication (TIC) en Europe, au Moyen-Orient, en Inde et en Afrique (EMEIA). La société propose un portefeuille complet de produits, solutions et services Informatiques, des postes de travail aux solutions pour les centres informatiques, de l'infogérance aux solutions et applications cloud, permettant de trouver ce juste équilibre entre matériel solide et innovation digitale. La vision de Fujitsu est basée sur une société intelligente centrée sur l’humain, créatrice de valeur par sa faculté à connecter les infrastructures et les hommes. Dans la région EMEIA, Fujitsu emploie plus de 29 000 personnes et fait partie intégrante du groupe Fujitsu. Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.fujitsu.com/fr/about/fts/

Camille Pan

Phone: Phone: +33 (0)1 85 76 12 04
E-mail: E-mail: c.pan@aressy-rp.com
Company:Aressy RP
Consultante RP Senior

Feyrouz Hassam

Phone: Phone: +33 (0)1 85 73 08 47
E-mail: E-mail: f.hassam@aressy-rp.com
Company:Aressy RP
Consultante RP


Rejoignez Fujitsu France sur Twitter, Facebook, LinkedIn et Slideshare pour rester informé des dernières actualités de la société et échanger autour des thématiques qui vous intéressent !

Les noms des entreprises ou produits mentionnés sont des marques déposées par leurs propriétaires respectifs. L’information contenue dans ce communiqué de presse est exacte à l’heure de sa diffusion et est sujette à changement.

Date: 30 octobre 2017
Ville: Asnières Sur Seine