GTM-MDX3HJT
Skip to main content
  1. Accueil >
  2. À propos de Fujitsu >
  3. Communiqués de presse >
  4. Troisième étude comparative mondiale de Fujitsu : les entreprises ratent des occasions de réduire leurs coûts et leur consommation d’énergie

Troisième étude comparative mondiale de Fujitsu : les entreprises ratent des occasions de réduire leurs coûts et leur consommation d’énergie

Le développement durable des TIC doit passer de l’idéalisme à la rentabilité sur le plan commercial en mesurant la consommation énergétique des TIC pour accroître l’efficience.

Fujitsu Consulting (Canada) Inc.

Montréal, QC, 15 octobre 2012

Fujitsu, un fournisseur de premier plan de solutions TIC aux entreprises, publiait aujourd’hui son étude intitulée ICT Sustainability: The Global Benchmark 2012 Report, la troisième d’une série annuelle. Cette année, l’étude révèle que les efforts des organisations visant à améliorer le développement durable des TIC stagnent dans partout dans le monde, et qu’elles ratent les occasions de réduire leurs coûts et d’utiliser leurs ressources d’une façon plus efficiente.

Ce rapport contient l’analyse la plus complète et longitudinale effectuée à ce jour au sujet de la relative maturité des pratiques de développement durable des TIC et des technologies utilisées à cette fin dans un certain nombre de marchés mondiaux, tout en dressant un tableau comparatif de la performance des pays et des secteurs d’activité en la matière.

Cette recherche résume les réponses de 1200 chefs de l’information (CIO) et directeurs des TIC provenant de 8 pays : l’Australie, le Canada, la Chine, l’Inde, le Japon, la Nouvelle-Zélande, le Royaume-Uni et les États-Unis. Ces personnes ont été questionnées à propos des initiatives de développement durable de leur organisation s’étendant à un vaste éventail de domaines : approvisionnements, élimination, gestion de l’énergie, virtualisation, intégration, mobilité, efficience des centres informatiques, réseautique, infonuagique, conception des logiciels, télétravail, collaboration, optimisation des processus d’entreprise, outils de gestion des émissions de carbone et de l’énergie afin de prendre des mesures et produire des rapports.

L’Indice mondial de développement durable des TIC (ITSx) a légèrement chuté en 2012, passant de 54,3 en 2011 à 53,1 présentement, subséquemment à une pointe de 56,4 en 2010. Selon Alison Rowe, directrice mondiale, développement durable, au sein d’International Business chez Fujitsu : « Cette légère régression indique que les organisations ont certes mis en œuvre des initiatives environnementales; toutefois, elles n’ont pas conduit à des changements stratégiques et culturels. Cet échec résulte peut-être de priorités qui entrent en concurrence les unes avec les autres, ou de mauvaises méthodes de gestion du changement, ou de la perte d’importants « champions » qui défendaient le développement durable. Jusqu’à ce que le développement durable soit clairement considéré comme un indicateur clé de la performance de l’entreprise, il semble que les progrès réalisés ne seront pas impressionnants. »

Néanmoins, l’étude a fait ressortir une augmentation considérable du nombre de services des TIC qui assument maintenant la responsabilité totale de la consommation et de la facture énergétiques des TIC. Cette année, 23,1 % des services des TIC sont responsables des frais et de la consommation énergétiques, comparativement à 14,2 % en 2011.

Mme Rowe faisait aussi la constatation suivante : « En matière de développement durable, nous passons de l’idéalisme à la rentabilité sur le plan commercial comme le manifeste la meilleure performance de certaines entreprises à ce chapitre. Les organisations qui tiennent compte des frais et de la consommation énergétiques des TIC dans leur budget des TIC (les 23,1 %) ont un ITSx qui dépasse de 40 % (67,6) celui des organisations qui n’en tiennent pas compte, dont l’ITSx atteint en moyenne 34,8. Il ne s’agit pas seulement de mesure la consommation énergétique des TIC : il faut la décomposer, la comprendre, la gérer en temps réel et fixer des indicateurs clés de performance afin d’obtenir des améliorations à l’échelle de l’organisation qui auront un effet sur sa rentabilité. Je demande donc aux équipes de haute direction de se fonder sur les résultats de notre étude comparative pour justifier des initiatives de développement durable des TIC qui pourront améliorer les résultats financiers de leur entreprise. »

Voici un aperçu des résultats de l’étude ICT Sustainability: The Global Benchmark Report 2012 :

  • L’Indice de développement durable des TIC (ITSx) était en moyenne de 53,1 en 2012 pour l’ensemble des pays et des secteurs d’activité.
  • Les États-Unis sont le pays le plus performant en 2012, alors que leur ITSx atteint 57,3.
  • Les services d’utilité publique, la construction et les mines sont le secteur d’activité dont l’ITSx est le plus élevé, soit 56,5.
  • Le secteur des services financiers aux États-Unis, dont l’ITSx est de 66,8, a le résultat le plus élevé tous pays et secteurs d’activité confondus.
  • À l’échelle mondiale, 23,1 % des services des TIC incluent le coût de la consommation énergétique des TIC dans leur budget, comparativement à 14,2 % en 2011.
  • Les organisations qui incluent le coût de la consommation énergétique des TIC dans leur budget des TIC ont un ITSx de 67,6 comparativement à un ITSx de 34,8 dans les organisations qui négligent de le faire.

Pour obtenir une copie de l'ICT Sustainability : The Global Benchmark Report

Veuillez noter que le rapport est disponible seulement en anglais. Pour obtenir des informations en français, veuillez communiquer par courriel avec Philippe Araujo.

Pour commander une copie du rapport en anglais, veuillez remplir le formulaire à cet effet.

La situation au Canada

L’ITSx du Canada, qui se chiffre à 55,7 en 2012, dépasse la moyenne mondiale qui atteint 53,1; toutefois, il s’agit de la deuxième plus importante régression d’une année à l’autre parmi tous les pays. Les progrès réalisés vers la prise en charge de la facture énergétique des TIC au Canada se fondent sur une plus grande utilisation de mesures. En 2011, 15 % des organisations canadiennes incluaient le coût de la consommation énergétique des TIC dans leur budget, et géraient activement leur consommation d’énergie. En 2012, ce pourcentage a presque doublé pour atteindre 27,3 %, ce qui dépasse la moyenne mondiale s’élevant à 23,1 %. Le secteur des services d’utilité publique, de la construction et des mines mène le bal au Canada, grâce à un ITSx de 62,1 en 2012 par rapport à 60,8 en 2011. En 2012, six des huit secteurs d’activité au Canada ont enregistré une baisse de leur ITSx. Philippe Araujo, directeur et expert en la matière, TIC vertes, de Fujitsu Canada, en arrive à la conclusion suivante : « Au Canada, le sondage fait ressortir de belles occasions dans toutes les organisations, indépendamment de leur taille ou de leur secteur d’activité, de tirer profit des technologies pour accroître l’efficience et réduire considérablement les coûts. Les services des TIC, dans tous les secteurs, sont en mesure d’exercer du leadership pour favoriser des pratiques de développement durable qui vont améliorer les résultats financiers de leur entreprise. »

Pour plus de renseignements sur Fujitsu et le développement durable, visitez :

Suivez-nous sur les médias sociaux :

À propos du développement durable des TIC : le Global Benchmark Report 2012

Cette étude comparative effectuée par Fujitsu mesure la quantité et la maturité des initiatives de développement durable des TIC partout dans le monde. Elle permet également de comparer la performance des organisations à ce chapitre, et des secteurs d’activité dont elles font partie. Au total, 1200 réponses ont été recueillies par des sondages en ligne et des entrevues avec des chefs de l’information et des directeurs des TIC travaillant dans 8 pays entre les mois d’avril et juillet 2012. Ces personnes devaient répondre à 80 questions au sujet des politiques, du comportement et des technologies de leur organisation dans les cinq domaines clés du développement durable des TIC. Leurs réponses ont été pondérées de manière à obtenir une note sur 100 pour chacune des composantes de l’Indice de développement durable des TIC, qui ont ensuite été combinées pour établir l’indice général de développement durable des TIC de chaque organisation de manière à pouvoir faire des comparaisons entre les répondants. L’étude de 2010 portait sur l’Australie, l’Inde, le Royaume-Uni et les États-Unis. Le Canada, la Chine et la Nouvelle-Zélande se sont ajoutés à l’étude de 2011. Cette année, le Japon a été inclus dans la recherche.

À propos de la méthodologie

Cette recherche se fonde sur la méthodologie conçue par Connection Research et la RMIT University (située à Melbourne en Australie). Nous avons alors créé un indice standard de développement durable des TIC destiné aux organisations utilisant des TIC faisant partie de huit secteurs d’activité dans huit pays.

À propos de Fujitsu

Fujitsu est un important fournisseur mondial de solutions d'affaires basées sur les TI. S'appuyant sur un personnel de quelque 172 000 employés au service de leurs clients dans 70 pays, Fujitsu combine une équipe mondiale de spécialistes des systèmes et des services avec une gamme de produits informatiques et de communication extrêmement fiables et une technologie avancée dans le domaine de la microélectronique pour fournir une valeur ajoutée à ses clients. Fujitsu Limited (TSE : 6702), dont le siège social est à Tokyo, a annoncé un chiffre d'affaires consolidé de 4,5 billions de yens (54 milliards de dollars US) pour l'exercice financier qui s'est terminé le 31 mars 2012. Pour plus de renseignements, visitez www.fujitsu.com.

À propos de Fujitsu Canada

Fujitsu Canada est la filiale canadienne de Fujitsu, l’entreprise mondiale japonaise de technologies de l’information et de la communication (TIC). Elle offre une gamme complète de services de TIC à des entreprises dans tous les secteurs, y compris l'intégration de systèmes et les services gérés sur place ou à distance, ainsi que des services pour centres informatiques (applications, exploitation, infrastructure, service à la clientèle et cycle de vie des systèmes). Elle fournit également des solutions sectorielles sur mesure ainsi que des plateformes extensibles haute performance à haute fiabilité, y compris les serveurs, les périphériques de stockage, les logiciels, les systèmes de point de vente, produits d’imagétique et les appareils mobiles. Pour plus de renseignements, visitez www.fujitsu.com/ca.

Press Contact - FCI

Tél. : Tél. : 905-286-3422
Courriel : Courriel :Irving.Frydman@ca.fujitsu.com
Compagnie :Fujitsu Canada

Date: 15 octobre 2012
Ville : Montréal, QC
Compagnie : Fujitsu Conseil (Canada) inc.